Ariis

Reconnues par les pouvoirs publics français comme une filière d’avenir, les industries de santé sont au cœur d’enjeux stratégiques majeurs pour la compétitivité et l’attractivité de la France. 

Le nouveau Contrat Stratégique de la Filière Industrie et Technologies de Santé, signé en février 2019, comprend quatre programmes majeurs : bio-production, intelligence artificielle et santé, antibiorésistance et développement international. 

Contexte

La France dispose aujourd’hui de bases de données de santé uniques au monde : une base de données médico-administratives exceptionnelle, de nombreuses cohortes, des registres et données hospitalières ainsi qu’un écosystème de startups très actifs dans ces domaines. Le gouvernement a souhaité permettre un accès effectif à ces données via la plateforme du Health Data Hub, en créant un guichet unique permettant l’accès, l’appariement et le traitement de ces données dans un environnement sécurisé.

L’ambition collective est de faire de la France un écosystème de référence en matière de valorisation des données de santé et d’application des technologies d’analyse numérique pour la recherche. C’est à cette ambition que système de soins, recherche publique et industrie de santé s’appliquent à contribuer de façon coordonnée pour l’émergence effective d’une médecine personnalisée et de précision.

Gouvernance

Le comité de suivi du Programme « IA et Santé » associe des représentants industriels (copilotes des groupes de travail et projets de filière) sous la présidence d’Emmanuelle Quilès, représentante de l’ARIIS, et avec à ses côtés les représentants du LEEM, du SNITEM, du Syntec Numérique et de l’Etat (DREES, DGE, DGRI). Ce comité est chargé de coordonner les actions des groupes de travail transverses et des projets précédemment cités ainsi que ceux qui pourraient émerger lors de la vie du CSF. 

Livrables

Le Programme a élaboré de façon concertée des recommandations concernant les conditions réglementaires et économiques permettant de concevoir un cadre commun pour les producteurs et les utilisateurs de données de santé.  Le Programme s’est également attaché à créer les conditions de la mise en oeuvre des cas d’usage notamment dans les domaines de l’oncologie et des maladies rares. Ces cas d’usage ont pour objectif de mettre en place des plateformes de convergence pour la création de valeur à partir de données partagées.

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS